MPB : Le marché de porc breton et son cours



La viande du porc joue un rôle d’entretien et de protection dans l’organisme. Par conséquent, elle est acceptée presque à l’unanimité dans tous les coins du monde. Cet état de chose a développé davantage les centres commerciaux spécialisés dans la vente du porc, tel que le marché de porc breton. Allons découvrir ce marché et son fonctionnement.

Zoom sur le marché de porc breton

Le marché du porc breton (mpb) est une structure commerciale qui existe depuis plusieurs années.  Il met en vente les catégories de porc charcutier et de coche. Sis au Pays-de-Loire en Bretagne, ledit marché bénéficie d’un statut juridique stable. Cette homologation est rendue possible par le truchement de  son appartenance aux organisations professionnelles et régionales reconnues. Cette reconnaissance porte la quiétude tant du marché que de ses usagers. Ainsi, son fonctionnement se déroule sans aucune perturbation, en suivant une bonne gestion des annonces, avec des modes de vente et de commercialisation bien clarifiés.

Le fonctionnement du marché de porc de breton

Ainsi que l’annonçait le précédent paragraphe, le marché de porc breton suit rigoureusement des canevas d’annonce, de vente et de commercialisation. 

En effet, les annonces dans ledit centre sont collectionnées par les agents OP. Afin de faciliter les prochaines ventes, cette collection se fait au préalable, les lundis avant midi et les jeudis avant 10 heures. Les annonces collectées sont ensuite renvoyées au MPB, au moyen de la télématique. 

En ce qui concerne la vente, elle s’effectue uniquement par une présentation du catalogue. L’acheteur prend connaissance de la marchandise disponible à travers le catalogue, sans nécessairement voir l’article. On peut légitimement se demander alors comment s’accorder sur un prix si l’article n’a pas été présenté. En réalité, ce prix d’achat est défini par enchères. Il faut noter qu’il s’agit bien des enchères électroniques en mode dégressif. Cette modalité de vente est ce qu’il convient de nommer « Le Cadran ».

Ainsi que la vente, la commercialisation au marché de porc breton suit un schéma rigoureux qu’on ne devrait pas transgresser. Car toute cette organisation vise ni plus ni moins l’ordre et l’équité. Comme ordre commercial, le marché de porc breton prévoit pour tout achat un prix de base s’élevant à 56 TMP. En outre, le déplacement de la marchandise, de l’élevage vers la boucherie, se déroule sous le contrôle des agents de l’UNIPORC OUEST. Et le passage respecte également un ordre, celui obtenu à l’issu des tirages au sort. 

marche-du-porc-breton

Des garanties pour éleveurs 

La vente de porc suppose en amont une entreprise d’élevage. Ainsi, le marché ne peut tenir qu’à condition que l’élevage soit fructueux. C’est pourquoi le marché de porc breton a eu la sagesse de motiver les relations interprofessionnelles entre vendeur et producteur, par des garanties.

Parmi les nombreuses garanties avec lesquelles le centre soutient l’effort des producteurs de porc, nous n’allons citer que l’assurance-crédit, la caution bancaire, une convention claire sur les délais de paiement, d’enlèvement et d’abattage, un taux de ressuage, une grille amicale de rémunération, la rédaction par UNIPORC OUEST d’un bordereau pour les transactions, etc.

Pour aller plus loin visitez le site : https://www.marche-porc-breton.com/


Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Advertisement

Pas de commentaires

Laisser un commentaire