Quels investissements puis-je faire pour réduire l’empreinte carbone de ma maison ?



Saviez-vous que le gouvernement flamand a des objectifs énergétiques qu’il souhaite atteindre d’ici 2050 ? D’ici 2050, ils veulent que chaque maison soit aussi économe en énergie qu’un nouveau bâtiment en construction aujourd’hui. Il y a deux sentiers. Avec la première voie, vous pouvez vous assurer que chaque partie de la maison répond à des exigences distinctes, avec la voie deux, votre maison ou votre appartement recevra le label A ou A+ lors de l’élaboration de l’EPC. 

Il n’existe à ce jour aucune obligation vis-à-vis de ces objectifs énergétiques ou du Pacte Rénovation. Néanmoins, il est sage de prendre cela en compte déjà. Si votre logement n’atteint pas l’objectif, le bien perdra probablement de la valeur en cas de vente future sur le marché immobilier.

Les suggestions suivantes nécessitent un budget plus important, mais sont importantes à l’avenir ! Ces conseils vous mèneront loin :

Remplacez vos fenêtres par du simple ou du double vitrage.

Si vous avez encore des fenêtres à simple vitrage, vous remarquerez peut-être que beaucoup de chaleur est perdue par ces fenêtres. Il est donc préférable de remplacer le verre simple. Nous avons depuis longtemps remplacé ce simple vitrage par du double vitrage. Malheureusement, même ce dernier n’est plus de cette époque. De nos jours, il est préférable de choisir un verre à haut rendement ou un triple verre.

Quelle est la différence entre un verre à haute efficacité ou un triple verre ?

Le verre haute performance isole 5 à 6 fois mieux qu’un verre simple, et 2 à 3 fois mieux qu’un double vitrage. Le triple vitrage isole deux fois mieux : jusqu’à 12 fois mieux qu’un simple vitrage et 6 fois mieux qu’un double vitrage.

Cependant, le verre lui-même n’est pas le facteur le plus important dans l’isolation de la maison. La cavité (l’espace entre deux feuilles de verre) est le facteur déterminant de la valeur d’isolation. Avec le double vitrage, la cavité est remplie d’air sec, tandis qu’avec le verre à haut rendement et le triple vitrage, la cavité est remplie d’un gaz noble isolant. De cette façon, la valeur d’isolation est augmentée.

Installer une nouvelle chaudière à condensation

Alors que les fumées d’une chaudière de chauffage central traditionnel disparaissent par la cheminée, une chaudière à condensation récupère la chaleur des fumées. L’installation d’une chaudière à condensation présente de nombreux avantages :

  • Le rendement augmente
  • Moins d’émissions de CO2 et d’autres gaz
  • Moins de consommation d’énergie
  • Installation compacte

Depuis septembre 2015, il est obligatoire d’installer une chaudière à condensation lors du remplacement d’une chaudière de chauffage central, ainsi que lors de son installation dans une maison neuve (si vous choisissez ce type de chauffage).

Une chaudière à condensation est plus chère que ses prédécesseurs, mais sachez que vous rentabiliserez l’investissement sur le long terme. Le prix oscille entre 1 500 € et 4 000 €. La période de récupération est différente pour chacun. Cela dépend de la taille de votre maison et de votre consommation d’énergie.

Gardez à l’esprit qu’il est obligatoire de faire effectuer un entretien régulier par vos soins. En Flandre, vous faites un entretien tous les 2 ans. A Bruxelles, c’est tous les 3 ans.


Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Advertisement

Pas de commentaires

Laisser un commentaire