Les soins et l’entretien nécessaires à une pelouse



Huit éléments concourent à l’établissement d’une belle pelouse :

  • Le choix du mélange sera primordial. En effet, un mélange doit être adapté à la nature du sol argileux, sableux, etc… mais il doit également tenir compte de l’environnement ensoleillé, ombragé, humide, etc… Ne perdez-pas de vue le prix. Celui-ci et directement lié à la qualité des espèces le composant. Il est de règle de dire qu’un mélange cher, mettra beaucoup plus de temps à s’installer (pousse), mais cette patience sera récompensée car toute la vie durant de votre pelouse sa pousse sera lente et belle.
  • La qualité de la terre, qui est le support de culture de votre pelouse, doit être d’une nature sableuse autant que possible. Si ce n’est pas le cas, il est fortement conseillé de faire des amendements physiques en apportant du sable de Loire (non calcaire) afin de rendre le sol drainant sur une profondeur de 25 cm minimum. Il faut veiller également à l’acidité du sol (Ph) qui  doit être si possible neutre ou approchant 7. Il est fortement conseillé de faire chaque année un amendement de Chaux calcique afin de neutraliser l’acidité d’un sol engazonné (environ 200kg pour 1000 m²). Ce traitement présente l’avantage de neutraliser la prolifération des mousses et restructure le sol par la magnésie que comportent les chaux du commerce.
  • Les amendements, sont nécessaires dans la mesure où l’on souhaite avoir une pelouse d’un beau vert tendre. Ils apportent l’ensemble des nutriments pour la saison et dans le cas de compositions de qualité permettent une seul application  annuelle en général. 
  • Les désherbages, nous sommes dans un jugement personnel, certains aiment les plantes sauvages comme les pâquerettes, les pissenlits, d’autres préfèreront une pelouse nette exempte de mauvaises herbes. Pour ceux là, il est fortement conseillé d’utiliser des désherbants chimiques de contact (foliaire) afin de réduire au maximum le lessivage dans le sol.
  • Le démoussage, il n’y pas de pelouses qui s’en trouvent un jour pourvue. Les moussent sont les conséquences de sol compactés et mal aérés, d’une humidité latente du sol et des zones ombragées. C’est la corvée de chaque printemps qui est primordiale pour la survie de votre pelouse. Nous conseillons vivement le chaulage de printemps très tôt en saison après les dernières gelées pour une bonne efficacité. Les produits à base de cyanamide calcique sont très efficaces en améliorant le Ph du sol.
  • La tonte, est sans conteste le facteur de réussite d’une belle pelouse. D’une manière générale, nous conseillons des tondeuses à moteur thermiques car elles bénéficient d’une puissance leur permettant de faire une coupe plus propre et nette. Il est préférable de ramasser les déchets de tonte, car ceux-ci contribuent au manque d’aération des gazons. Mais le point important est sans doute la hauteur de coupe qui ne doit pas être inférieure à  30 mm. Cette mesure permet à la plante d’assurer une bonne photosynthèse. Elle permet également dans nos villes en manque d’oxygène de consommer davantage de CO² qui est nécessaire à la croissance des plantes (très écologique donc). Le mulshing (tonte sans ramassage avec tondeuse spécifique) apporte un gain de temps et de retraitement des déchets. En revanche il est impératif de l’associer chaque année à un défeutrage du gazon pour lui redonner son bel aspect vert tendre et sa densité.
  • Les maladies, des gazons sont souvent liées à des manques : porosité du sol, manque de lumière, nourriture et maladies. Un examen par un professionnel en révèlera l’étendue et les traitements possibles. Il est assez facile de les limiter en appliquant les quelques conseils des paragraphes ci-dessus.
  • L’eau, il s’agit d’une composante extrêmement sensible. Son prix en premier lieu, mais surtout sa raréfaction. Nous ne pouvons que conseiller la modération en arrosage et si votre choix se porte sur une belle pelouse verte toute l’année, privilégiez les arrosages le soir après 22 heures. La plante profitera de quantités plus faibles, il y aura moins d’évaporation et à titre localisé, lors des fortes chaleurs, votre environnement personnel en profitera également.

Très important. Aujourd’hui des sélections de graminées ont permis la mise au point de mélanges de gazon nécessitant que peu ou pas d’arrosage. Les prix de ces mélanges sont bien sûr chers. Mais au regard de leur durée de vie, et des quantités d’eau qu’ils vous feront économiser, c’est un calcul qui est très vite gagnant pour votre porte monnaie et pour la planète.


Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Advertisement

Pas de commentaires

Laisser un commentaire