Piqûre d’une chenille processionnaire : quand consulter ?

Piqûre d’une chenille processionnaire : quand consulter ?

Les chenilles processionnaires sont très dangereuses pour l’Homme en particulier ceux qui y sont allergiques. En effet, ses piqûres sont excessivement urticantes et assez faciles à discerner. Il s’ensuit une brûlure accompagnée de plaques sur la peau, de gonflement suivi de démangeaison. Ce sont des signes parmi tant d’autres, mais quand est ce qu’il faut consulter ?

Pouvoir urticant : fonctionnement

Lorsque les poils urticants entrent en contact avec votre peau, cela crée immédiatement une démangeaison. Le grattage de la partie concernée facilite le déplacement des poils urticants sur votre peau. Grâce à la sueur, les plaques peuvent s’étendre davantage.

Lorsqu’il s’agit d’un contact avec les yeux, on observe le développement d’une forte conjonctivite dans les 3 heures qui suivent. Cependant, lorsque vous inhalez les poils urticants, cela entraîne d’abord des éternuements répétés, des maux de gorge et quelquefois des difficultés respiratoires.

Précautions à prendre en cas de piqûre

Lorsque vous entrez en contact avec une chenille processionnaire, débarrassez-vous immédiatement des poils urticants de peur qu’ils ne se dispersent sur votre peau. De même, éviter de vous toucher les yeux. Le dermatologue recommande d’enlever tous vos vêtements, de les laver et de vous laver la peau et les cheveux sous la douche. Ensuite, vous pouvez appliquer sur les lésions une solution antiseptique et une crème contenant de la cortisone. Enfin, vous devez prendre un antihistaminique pour soulager les démangeaisons et bloquer d’éventuelles réactions allergiques.

En cas de contact avec les yeux, c’est une situation très sensible et il est recommandé de contacter directement votre ophtalmologue. Il pourra s’occuper de l’extraction des poils urticants et du nettoyage des yeux avec précaution et efficacité.

Dans quel cas devez-vous consulter ?

Si l’étendue des lésions sur votre peau est importante, vous devez aussitôt consulter le médecin plus encore si c’est un enfant ou un nourrisson qui est concerné. Au cas où les piqûres entraîneraient des vomissements, des difficultés de respiration ou des vertiges, il faut sur-le-champ se rendre aux urgences pour se faire consulter par un médecin. Ces symptômes ne sont pas à prendre à la légère au risque de subir un choc anaphylactique.     

Comment prévenir les piqûres des chenilles processionnaires ?

La prévention de piqûre est très importante pour ceux qui sont déjà entrés une fois en contact avec cette chenille afin d’éviter des réactions de plus en plus sévères. Pour ce faire, vous devez respecter certaines règles :

  • Portez des gants, des bottes, des lunettes et un casque si vous avez prévu passer dans une zone infectée ;
  • Évitez de sécher vos linges à l’extérieur en période d’infestation ;
  • Lorsque vous possédez un jardin avec pelouse, arrosez d’abord avant de la tondre. Cela permet aux éventuels poils d’être plaqués au sol.

Au-delà de ces petites règles, vous pouvez également appliquer un traitement chimique ou biologique pour éradiquer ces vermines de votre jardin et de votre maison.  

La chenille processionnaire présente beaucoup de risques pour la santé humaine. Ces symptômes s’étendent d’une simple démangeaison aux difficultés respiratoires en passant par des vomissements et des maux de gorge. Ils ne sont pas à négliger, veuillez bien consulter votre médecin pour comprendre et prendre le plus tôt possible vos dispositions afin d’éviter le pire.

iddweb

Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.