Environnement : Comment recycler les huiles usagées ?



Les huiles usagées constituent l’une des sources de pollution de l’environnement. Elles sont d’ailleurs la première cause de pollution de l’eau. Ces huiles sont considérées comme des déchets toxiques, et de nombreuses personnes continuent de les utiliser de façon inappropriée. Il est nécessaire de les recycler afin de protéger l’environnement. Qu’est-ce qu’une huile usagée ? Quels sont les impacts des huiles usagées sur l’environnement ? Comment les recycler ? Lisez cet article pour tout savoir sur le recyclage des huiles usagées. 

Qu’est-ce qu’une huile usagée ?

Une huile usagée est une huile minérale ou synthétique, qui a été déjà utilisée et qui est à présent inutilisable. C’est donc une huile devenue inapte après une ou plusieurs utilisations. Très nocives, ces huiles ont besoin d’être traitées avec beaucoup de précautions. Elles sont d’ailleurs classées dans la catégorie des déchets dangereux en raison de leur caractère extrêmement polluant. On distingue deux catégories d’huiles usagées : les huiles noires et les huiles claires. Les huiles noires regroupent les huiles à moteur, les huiles industrielles, en général des huiles qui sont très dégradées et très nocives. Elles sont plus contaminées et plus dangereuses que les huiles claires. Quant aux huiles claires, elles prennent en compte les huiles de transformateurs, les huiles hydrauliques, les huiles de turbines

Vous aurez donc compris que la production des huiles usagées est le fait de l’homme dans plusieurs domaines. Elles sont produites au quotidien dans les ménages, dans l’automobile, dans les transports ainsi que les sites de production.  

Impacts des huiles usagées sur l’environnement

Les huiles usagées polluent grandement l’environnement. En effet, leur élimination n’est pas facile et cela nécessite une procédure spéciale. Lorsque l’huile usagée est versée dans l’eau, elle se fige et forme une pellicule à la surface. En cas d’accumulation, cela peut entraîner le bouchage des canalisations surtout en période de froid, ce qui va entraîner des odeurs nauséabondes au niveau des tuyaux de canalisation.

De plus, la pellicule formée à la surface bloque la circulation de l’oxygène dans l’eau, ce qui empêche une bonne épuration des eaux usées. Elles entraînent également une augmentation des coûts d’entretien des systèmes d’assainissement et des stations d’épuration. Les huiles usagées sont également toxiques pour la faune et la flore aquatique. Elles sont très dangereuses pour les poissons et tout produit halieutique. Par ailleurs, lorsque ces huiles sont brûlées, la combustion renvoie une fumée très toxique contenant des matières cancérigènes dans l’atmosphère. Au vu de ces impacts négatifs des huiles usagées sur l’environnement, il est primordial de procéder au recyclage. 

Que faire des huiles usagées ?

Sachez qu’il est formellement interdit de jeter les huiles usagées dans les canalisations. Il est également interdit de les jeter avec les ordures ménagères. Il est illégal de les brûler et de les mélanger avec d’autres substances. Ce que les propriétaires d’huiles usagées doivent faire, c’est de les stocker dans des conditions bénéfiques pour l’environnement, notamment dans des fûts étanches, isolés et identifiés. Ils ont l’obligation de remettre ces huiles à un collecteur agréé afin qu’elles soient traitées. Les huiles peuvent aussi être envoyées directement dans un centre de traitement. Si le propriétaire d’huiles usagées est détenteur d’un agrément, il peut procéder lui-même à leur traitement. 

En ce qui concerne les huiles de vidange, il est recommandé de les déposer à la déchetterie, dans certains points de récupération précis, chez le garagiste ou chez un distributeur automobile. 

Réglementation des huiles usagées

Les huiles usagées sont retrouvées sous le code 13 00 00 de la nomenclature des DID (déchets industriels dangereux). En raison du caractère très toxique des huiles noires, leur ramassage est totalement gratuit. De nouvelles conditions de collecte et de traitement des huiles usagées ont été précisées dans des arrêtés de janvier 1999. Désormais, une réglementation stricte encadre les obligations des centres d’élimination certifiés, les ramasseurs agréés et les points de collecte. 

Comment recycler les huiles usagées ?

Les huiles usagées sont recyclées au moyen de deux méthodes principales à savoir la régénération et la valorisation énergétique. 

La régénération

Le procédé de régénération consiste à purifier les huiles usagées afin de leur donner un aspect usuel. À partir de 3 litres d’huiles usagées, la régénération permettra de récupérer 2 litres d’huile de base, qui peut encore être utilisée. Ce procédé de recyclage des huiles usagées est réalisé à partir de certains dispositifs et installations. Plusieurs méthodes sont utilisées pour réussir la régénération des huiles.

Les méthodes physiques de régénération permettent de traiter les huiles dans un champ de force, en utilisant la gravité, la force centrifuge, la force électrique ainsi que la filtration. Les méthodes physico-chimiques sont également utilisées pour la régénération et on distingue essentiellement la coagulation, l’adsorption, la purification et la dissolution sélective des impuretés. Enfin, nous avons les méthodes chimiques de régénération qui reposent sur l’interaction des substances polluantes et des réactifs introduits dans ces huiles. 

La valorisation énergétique

Les huiles usagées ne pouvant pas faire l’objet de purification sont incinérées et utilisées afin de produire l’énergie. Ces huiles sont envoyées dans les centres d’incinération de déchets agréés. Les huiles usagées peuvent donc servir de combustion dans les cimenteries. 

Quelques bonnes habitudes pour recycler les huiles ménagères 

Ces habitudes quotidiennes peuvent vous permettre de recycler les huiles ménagères et de participer ainsi à la protection de l’environnement. Par exemple, les petites quantités d’huiles usagées telles que l’huile restante dans la boîte de thon peuvent être jetées dans la poubelle des ordures ménagères. Quant aux grandes quantités d’huiles, nous vous recommandons de les transvaser dans un récipient vide que vous déposerez à la déchetterie. Évitez absolument d’éliminer vos huiles usagées dans les éviers, lunettes de W.C, ou dans les caniveaux. 

Plus qu’un moyen d’éviter le gaspillage et de réaliser des économies, le recyclage des huiles usagées est d’une importance capitale pour la protection de l’environnement. Grâce au processus de recyclage, la pollution causée par les huiles usagées est réduite, ce qui permet d’économiser les ressources naturelles. Il est important que tous les citoyens prennent conscience des effets négatifs des huiles usagées sur l’environnement afin d’adopter de bonnes habitudes.


Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Advertisement

Trackbacks/Pingbacks

  1. À la rencontre de la nutriécologie - | - octobre 23, 2021

    […] comment ne pas se sentir concerné ? Outre l’impact direct des dérèglements sur l’environnement, relevons que c’est le système d’alimentation à l’échelle mondiale qui s’en trouve […]

Laisser un commentaire