Jardin : Les raisons de l’entretien automnal et hivernal?



L’entretien d’automne et d’hiver sont les éléments clés de l’équilibre de votre jardin. Il est composé de deux tâches primordiales : le ramassage des feuilles mortes et le bêchage des massifs et pieds d’arbres.

3 grands principes pour bien entretenir son jardin

Le ramassage des feuilles est très important. En effet, il protège votre gazon de l’asphyxie et du manque de lumière déjà important en automne et il contribue à éliminer les feuilles chargées de pollution aérienne et de parasites en tous genres. Si vous procédez au compostage des déchets, ce qui est une très bonne solution écologique soyez vigilent en ajoutant dans vos couches de déchets de la chaux afin de neutraliser les parasites et d’accélérer la décomposition organique.

Le bêchage, permet une bonne aération du sol, permet aux plantes un bon échange gazeux de leurs racines, améliore les fonctions naturelles de la faune microbienne et bactériologique. Il permet en général, une meilleures répartition des apports d’engrais que les plantes assimileront plus facilement dès le printemps.

Les obligations de débroussaillage
Depuis 2003, les actions de prévention des incendies se sont renforcées pour faire face aux périodes de sécheresse dues au changement climatique. Parmi elles, le débroussaillage obligatoire. A l’approche de l’été, il est plus que temps d’y penser !

Principes du débroussaillage

Ainsi, autour des constructions, installations et terrains, le débroussaillement est particulièrement réglementé (art.L.322-3 du code forestier) dans les zones situées à l’intérieur ou à moins de 200 m des terrains forestiers, dans les départements du Sud de la France (régions Aquitaine, Corse, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ardèche et Drôme). Il s’effectue sur une profondeur de 50 m autour des constructions et installations (une profondeur qui peut aller jusqu’à 100 m par arrêté municipal et jusqu’à 200 m par le préfet) et 10 m de part et d’autre des voies privées d’accès. En zone urbaine, l’obligation s’étend à l’ensemble du terrain.

Sachez que, comme le préfet et le maire en ont le pouvoir, la réglementation peut être plus contraignante. Il est impératif de vous renseigner auprès des services concernés de ces administrations. Les sites internet des préfectures sont une mine de renseignements ! Vous pouvez également vous rapprocher des agents de l’Office National des Forêts de votre département : ils sont là pour vous renseigner et vous conseiller.

Si vous êtes concerné, n’oubliez pas que le débroussaillage est une obligation de votre part et à votre charge – comptez de 30 à 45 centimes d’euro par m². Vous êtes susceptible d’être contrôlé soit par le maire de votre commune qui vous mettra en demeure de le faire le cas échéant, soit par le Préfet. En cas d’infraction à la réglementation, vous risquez une amende de 750 € à 1500 € ! (contravention de 3e ou 4e classe). Quant à la violation constatée de l’obligation de débroussailler et indépendamment des poursuites pénales qui peuvent être engagées, elle entraîne pour le propriétaire une amende allant jusqu’à 30 € par m². Sachez enfin que la franchise de votre assurance peut être augmentée de 5000 € en cas de non respect de cette obligation.


Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Advertisement

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les qualités à avoir pour devenir un bon jardinier | | - août 4, 2021

    […] La taille des plantes ; […]

Laisser un commentaire