Pollution environnementale : les actions des détergents et des pesticides dans la destruction des rivières françaises



L’usage des produits chimiques dans l’agriculture et d’autres activités entraînent une forme de pollution des rivières françaises. Ce constat de pollution environnementale a été fait suite aux travaux des organismes de (Ineris) et de l’(OFB) sur les sites de rivières, et mis en ligne le 22 octobre.

Comment l’utilisation des produits chimiques pollue-t-elle les rivières françaises ?

Les pratiques agricoles et domestiques sont les activités qui servent de couloir d’usage des détergents, des pesticides, des herbicides, des insecticides et des médicaments. En effet, les sites de rivières en France font face à une contamination qui évolue à grande vitesse. Elle est traduite par la destruction de la biodiversité locale et de ses ressources. 

Ce constat inquiétant a été le fruit des travaux de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) et de l’Office français de la Biodiversité (OFB) entrepris sur 1600 sites. Cependant, l’étude a révélé également que 141 contaminants ont été détectés sur les sites d’investigations.

De l’analyse des résultats de cette enquête, 122 contaminants ne seraient pas nuisibles aux rivières françaises, car leurs effets n’excèdent pas les seuils écotoxicologiques. Mais le problème se situe au niveau de 19 autres contaminants menaçant la survie de la biodiversité locale. En conséquence, ces contaminants sont présents dans la majorité des sites de l’étude et dépassent largement les seuils écotoxicologiques.

Les détergents sont les plus présents avec un pourcentage de 95 %, suivis des insecticides, des herbicides et des médicaments. Les trois derniers produits contaminants cités sont respectivement présents à 40, 25 et 20 % sur les sites pollués étudiés. 

La gravité de cette pollution des rivières est inquiétante, et les données révèlent, par endroit, que des rivières sont fortement polluées compte tenu des concentrations de contaminants dépassant plus de 100 fois les seuils écotoxicologiques. Mais la question à se poser est : quelles sont les sources ou les origines de ces contaminants ?

Des enquêtes réalisées sur deux rivières entre 2016 et 2018, il ressort que les contaminants ne proviennent pas de la même source. En effet, les activités agricoles et domestiques sont les grandes provenances des contaminants. Cela se traduit par l’agriculture intensive qui implique l’usage accru des engrais chimiques, des pesticides et des herbicides. Ces produits ont un effet néfaste sur le sol et entraînent le lessivage. Le transport de ces produits par les pluies qui vont se déposer dans la nappe phréatique est le moyen de cette contamination des rivières. 

Outre le développement agricole, les activités industrielles des entreprises jouent une grande partition dans la pollution des rivières en France. Le dépôt des déchets industriels dans les cours d’eau est la cause des contaminations enregistrées.

De plus en plus de projets liés à la phyto-épuration sont en train de naître en France.


Nous représentons un collectif de personnes qui partagent les mêmes valeurs : la protection de l'environnement et les manières de mieux consommer.

Advertisement

Pas de commentaires

Laisser un commentaire